" Offrir le talent des plus grands musiciens en public et en partage avec chacun, en tous lieux. "

Entrevues et commentaires

Des bénévoles de Pro Musicis

« A une époque où se posent des questions essentielles sur le sens de notre vie en commun, et sur la triste prééminence de l’avoir sur l’être, les publics du Partage ont pour la plupart l’amer privilège de ne pas avoir à se poser ces problèmes.

Nous, bénévoles de Pro Musicis, essayons quand même d’ap-porter un début de réponse en leur proposant grâce aux artistes l’immense univers de la musique, l’un des seuls où ils peuvent se mouvoir librement, et pour certains, y trouver l’espérance que rien, ni plus personne d’autre au monde ne peut leur offrir ».

L’artiste classique, un engagement sans la moindre trêve…

« On dit qu’il existe désormais 9 arts, contre 6 autrefois. Le cinéma, la photographie, la bande dessinée font partie, dit-on, des nouveaux entrants.
Mais la musique et sa sœur jumelle, la danse, sont les seuls arts qui imposent un long et dur apprentissage et une pratique incessante. Personne ne s’improvise concertiste ou danseur classique sans un ardent labeur d’étude, d’interminables heures de pratique, et souvent de la sueur et des larmes.

L’on peut cesser de pratiquer pendant de longs mois la peinture, la sculpture, l’écriture ou l’architecture, pour ne citer que les premiers.
Mais l’artiste ne peut jamais cesser de travailler la musique classique ou la danse, sans risquer de perdre pied rapidement, voire définitivement.

C’est ce qui fait la terrible grandeur de ces arts incroyablement exigeants où la médiocrité ne pardonne pas, où le mercantilisme ne paie guère, où la beauté ne s’atteint qu’au prix d’un renoncement et d’un dépassement de soi-même qui magnifient la condition humaine. » F. de Malet

Bientôt sur cette page, des entrevues avec les membres du Jury Pro Musicis, avec des personnalités marquantes qui influencent nos choix…

En attendant, voici un très beau texte sur le silence, de Pierre Emmanuel…

« L’un des pires dangers pour l’homme est sans doute l’excès de son propre bruit… L’inflation d’un langage touche-à-tout, sans cohésion ni compétence, est en passe de faire de l’homme une espèce grégaire, perpétuellement mystifiée par les mots.

« Être libre, c’est pouvoir faire silence et prendre du recul. Trop obsédés par l’apparence des choses, nous en oublions d’être à nous-mêmes. Le plus haut loisir, la plus vaste vue sur le monde, seul le silence peut nous les donner…

Ce ne sera pas le moindre de nos apprentissages que de retrouver ensemble cette vertu. Ensemble, bien qu’elle soit éminemment singulière, le silence longuement partagé fortifie la communion… Il se peut que notre monde n’ait de sens que pour les silencieux, les contemplatifs… Alors peut-être souhaiterions-nous être formés à la méditation avant même de l’être à la connaissance ».

Pro Musicis

promusicis@promusicis.fr
+33 (0)1 40 50 72 39
Siège social: 49 rue Héricart 75015 Paris

Enfants de Bach: handicap et Youtube

    Commencées en octobre 2013, les classes « Enfants de Bach » pour enfants polyhandicapés ont été lancées par Pro Musicis et Delphine Bardin pianiste-concertiste, qui leur a donné ce nom.

    Détails