23 janvier: le violon inspiré d’Elsa Grether et la virtuosité de Marie Vermeulin

Lundi 23 janvier 2017 – Salle Cortot à 20 h

Duo Elsa Grether, violon, Marie Vermeulin, piano
Lauréates du Prix International Pro Musicis
Programme musical
Edward GRIEG Sonate n°3 en do mineur op.45
Claude DEBUSSY Sonate
Ernest BLOCH « Nuit exotique »
Johannes BRAHMS Sonate n° 3 en ré mineur op.108

Lundi 23 janvier 2017, Salle Cortot à 20 h précises – Entrées en vente à partir de 19 h15

78 rue Cardinet, 75017 – Métros: Wagram, Malesherbes
Parkings proches: Vinci -Villiers, 14 avenue de Villiers – Securitas, 40 rue Legendre – Prix des places: 25 € – Adhérents: 20 € – Moins de 27 ans, demandeurs d’emploi: 12 €
Comme le veut la mission Pro Musicis, le Duo Elsa Grether et Marie Vermeulin donnera également deux concerts de Partage à titre gracieux pour des enfants en souffrance morale ou physique.

« … Difficile d’imaginer une version plus émouvante de toute cette musique que celle de Grther. (…) J’ai hâte d’entendre davantage d’Elsa Grether ». Gramophone Magazine, Edward Greenfield, septembre 2013
« Elsa Grether s’était fait remarquer par un CD consacré à Ernest Bloch pour Fuga Libera. A nouveau, elle s’impose comme une violoniste de premier plan en parvenant à concilier deux impératifs, la légèreté du son et une réelle puissance orchestrale (…) » Classica, J. Bonnaure, mars 2016

Elsa Grether obtient un Premier Prix de violon à l’unanimité du jury au CRR de Paris le jour de ses quinze ans. Elle poursuit sa formation à l’étranger, au Mozarteum de Salzbourg avec Ruggiero Ricci puis aux Etats-Unis avec Mauricio Fuks à l’Université d’Indiana à Bloomington et Donald Weilerstein au New England Conservatory de Boston. Elle bénéficie aussi des conseils de Régis Pasquier à Paris. Lauréate du Prix International Pro Musicis 2009 à l’unanimité du jury avec la pianiste Delphine Bardin, elle fait en 2012 ses débuts en récital au Carnegie Weil Hall de New York ainsi qu’à Boston. En soliste avec orchestre, elle a interprété de nombreux concertos (Bach, Vivaldi, Mozart, Haydn, Beethoven, Bruch, Brahms, Tchaïkovski, Chébaline, Dvorak, Prokofiev, Saint-Saëns, Tzigane de Ravel…).

Ses deux premiers CDs, Poème mystique et French Resonance, parus en 2013 et 2015, avec les pianistes Ferenc Vizi et François Dumont (label Fuga Libera/Outhere) ont été unanimement accueillis par la presse et le public, obtenant tous deux 5 Diapasons et 4 étoiles du magazine Classica, ainsi que des critiques élogieuses dans le magazine Gramophone, La Libre Belgique, Concertclassic, Resmusica, Musicologie.org :http://elsagrether.com/discographie/ .
Son prochain CD « Kaléidoscope » sera consacré au répertoire pour violon seul. Il sera enregistré à l’Abbaye de Fontevraud en janvier 2017 et sortira en juin 2017 chez le label Fuga Libera/Outhere. On a pu l’entendre en récital dans de prestigieux festivals et salles en France et à l’étranger : Printemps des Arts de Monte-Carlo, Flâneries Musicales de Reims, Festival de Menton, Festival de Sully et du Loiret, Festival des Forêts, Bozar et Salle Flagey à Bruxelles Festival Musica à Strasbourg, Palazzetto Bru-Zane à Venise, Radio Suisse-Romande et Festival Musiques en Eté à Genève, Mozarteum de Salzbourg…
L’année 2017 la verra notamment en soliste dans le Concerto de Tchaikovsky avec l’Orchestre de Bryansk au Festival des Grandes Heures de Cluny ainsi qu’à l’Abbaye de Fontenay, à Musiques à Versailles en duo avec Régis Pasquier, au Festival des Forêts, aux Estivales d’Arténétra en duo avec Sonia Wieder-Atherton, aux Grandes Heures de Saint-Émilion, Musique en Polynésie, à la Haute saison musicale. Elsa est lauréate de diverses fondations: Safran pour la Musique, Natixis-Banque Populaire, Prix Oulmont (Fondation de France), Cziffra, Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation, Fondation Alliance, AJAM. Alain Duault lui a consacré une émission dans « Toute la musique qu’ils aiment » (France 3) et elle est régulièrement invitée sur France Musique, France Culture, Musiq’3 et la RTS Suisse.

Marie Vermeulin. « Sa lecture claire, précise, révèle une musicienne qui sait doser les sonorités et éclairer en profondeur la matière brute de ces partitions qui oscillent entre étrangeté et abstraction. (…) Marie Vermeulin réussit habilement à varier les contrastes et à enchaîner les séquences avec une maîtrise technique et une agilité digitale jamais prises en défaut. Au fil de ce voyage sonore s’affirme une vraie personnalité, qui raconte une histoire (Toccata, Jardins sous la pluie) et crée intelligemment une progression dans les Etudes (…) » Michel Le Naour, Classica

« …Délicatesse du toucher, textures transparentes et sonorités légèrement détimbrées enchantent la huitième étude « Pour les agréments » ; des surimpressions étranges habitent la suivante (« Pour les sonorités opposées ») où la pianiste déploie une palette de timbres et de résonance exquis. Il y a une tendresse infinie sous ses doigts dans le motif conducteur de Pour les arpèges composés, convoquant tous les registres du clavier voluptueusement sonore sous le geste de l’interprète ; tout comme les accords qui fusent dans la dernière étude, ménageant des contrastes abyssaux » Michèle Tosi, Resmusica
Premier Prix du Tournoi International de Musique (Rome, 2004), Deuxième Grand Prix du Concours International Maria Canals (Barcelone, 2006), ainsi que du Concours International Olivier Messiaen (Paris, 2007), Marie Vermeulin est sans nul doute l’une des révélations de ces dernières années. Soutenue par plusieurs fondations (Mécénat Musical Société Générale, Safran pour la musique…) et l’Institut Français pour des tournées à l’étranger, elle a su imposer en peu de temps un jeu remarqué pour sa témérité technique, sa finesse et sa maturité. Elle s’est produite pour nombre de festivals et salles de 1er plan où elle mis en valeur sa personnalité passionnée et singulière dans un large répertoire.
À Paris, Marie Vermeulin a donné des récitals à la Cité de la Musique, à l’Opéra Bastille, aux Bouffes du Nord, à l’Auditorium du Musée d’Orsay, aux Serres d’Auteuil, à Bagatelle et au Petit Palais, etc; ainsi que plusieurs Scènes nationales (Cherbourg, Evry, Besançon, Châteauroux…), l’Auditorium de Vincennes, les théâtres d’Arras, Corbeil-Essonnes, Etampes, Pontoise, Aurillac Festival de Chambord (Vanessa Wagner), Lille Piano(s) festival, Piano Folies du Touquet, festivals de La Charité-sur-Loire, Rochebonne, Musica ainsi que le festival Messiaen au Pays de la Meije dont elle est une invitée privilégiée…À l’étranger, Marie Vermeulin se produit en Espagne – à Madrid à l’invitation de Gerard Mortier, mais aussi à Barcelone (Palau de la Musica) et pour les festivals de Sitges et Blanes – ainsi qu’en Italie (festivals de Monopoli et Bari), en Allemagne (Kulturkreis Gasteig de Munich), en Lituanie, Algérie, Moldavie, au Monténégro, au Liban… Elle effectue une première tournée couronnée de succès en Asie du Sud-Est (Vietnam, Indonésie, Philippines) en 2012.
Marie Vermeulin a interprété le concerto de Clara Schumann avec l’Orchestre de l’Opéra de Toulon (Debora Waldman) et l’Orchestre Symphonique de Mâcon (Eric Geneste), le concerto n°1 de Chopin, le concerto de Schumann et le concerto n°1 de Tchaïkovski avec l’Orchestre philharmonique de Kaunas (Pavel Berman), le concerto K453 de Mozart avec l’Orchestre de chambre de Wallonie (Sir Paul Goodwin), le concerto en sol de Ravel avec l’Orchestre Del Valles (Salvator Brotons), puis avec l’orchestre National du Liban (Claire Levacher), les concertos Hob.XVIII:4 et XVIII:11 de Haydn avec l’Orchestre National de chambre de Moldavie (Didier Talpin), ainsi que les Oiseaux Exotiques de Messiaen avel’Ensemble Intercontemporain (Pierre Boulez).
Marie Vermeulin donne diverses conférences et master-classes, notamment sur l’œuvre d’Olivier Messiaen. En novembre 2014 Marie obtient le Prix d’interprétation de la Fondation Del Duca de l’Institut de France. En 2008, Universal/Deutsche Grammophon demande à Marie Vermeulin de participer à son intégrale Messiaen à l’occasion du centenaire de la naissance du compositeur. Elle enregistre alors la Fantaisie pour violon & piano aux côtés de Daniel Hope et la Vocalise pour voix élevée & piano avec la soprano Nathalie Manfrino. En 2013 paraît un premier récital au disque très remarqué : consacré à Olivier Messiaen, ce CD (Paraty) a reçu un ffff de Télérama (Gilles Macassar). Son dernier disque sorti en janvier 2016 est consacré à Debussy (festival Printemps des Arts de Monte-Carlo) et a été lui aussi salué unanimement par la presse spécialisée (Classica, Pianiste, Diapason, resmusica, etc…)

Aidez-nous

Enfants de Bach: handicap et Youtube

    Commencées en octobre 2013, les classes « Enfants de Bach » pour enfants polyhandicapés ont été lancées par Pro Musicis et Delphine Bardin pianiste-concertiste, qui leur a donné ce nom.

    Détails