Lundi 18 novembre: le Duo Lauréat du Prix 2019 !

Lundi 18 novembre 2019 – Salle Cortot à 20 h

François Pineau-Benois, violon  

Adam Szokolay, piano

Lauréats du Prix International Pro Musicis 2019

Solos et Duos

Béla Bartók 6 Danses Roumaines, Duo

Béla Bartók Suite de Danses, Sz. 77 (1923) Piano solo

Arvo Pärt “Fratres” (1996), Duo

Pause de quelques minutes

Maurice Ravel “Tzigane”, Duo

Franz Liszt Aux cyprès de la Villa d’Este I : Thrénodie Piano

Claude Debussy Préludes “Brouillards” ; “Feux d’artifice” pia-no

Giuseppe Tartini Les Trilles du diable (1713) Duo

Prochains concerts Salle Cortot
• Lundi 16 décembre 2019 : Récital de piano Celia Oneto Bensaid
(Prix 2017) Haydn, Chopin, Ravel, Gershwin / Oneto Bensaid
• Lundi 13 janvier 2020 : Clara Novak, flûte, Dana Ciocarlie, piano

DEUX CONCERTS DE PARTAGE POUR CHAQUE CONCERT PUBLIC

François Pineau-Benois entre au Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP) à 14 ans et obtient son Master en violon à 19 ans. Il poursuit ses études et obtient en 2017 un Master en musique de chambre du CNSMDP, tout en se perfectionnant à l’École Normale de Musique Cortot avec Régis Pasquier. Il est lauréat 2017 de la Fondation Banque Populaire et de Safran pour la Musique, et primé de plusieurs concours : Grand Prix du Concours International Alexander Glazounov (2017), Grand Prix Ciboure de l’Académie Ravel (2015, Saint-Jean-de-Luz), Prix du jeune artiste du Concours International Léopold Mozart (2013, Augsbourg), Prix “Musiciens entre guerre et paix” (2012) et Rotary/Lion’s (2013), Premier Prix du concours Vatelot-Rampal (2006, Bordeaux).

Musicien au son exceptionnel, il est invité à jouer avec des musiciens de renom tels que François-René Duchable, Goran Filipec, Roland Pidoux, Régis Pasquier et de jeunes musiciens incluant duos, trios, quatuors, orgue, en France, Belgique, Turquie, Russie, Allemagne, Hongrie, Israël, Royaume-Uni. Il s’est produit en soliste avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse sous la direction de Régis Pasquier, l’Orchestre Philharmonique d’Irkoutsk sous la direction de Mikhail Golikov et Maxim Kachalov, le Jerusalem Festival Orchestra sous la direction de Michail Barshevitch, l’orchestre du Festival de Stratford-upon-Avon sous Rimma Sushanskaya, l’Orchestre Philharmonique Tauride de Saint-Pétersbourg sous la direction de Nicolas Krauze et Guiseppe Sabbatini, l’Orchestre Symphonique d’Ashdod sous la direction de Doron Salomon, l’Orchestre de Chambre National de Biélorussie sous la direction d’Evgenij Bushkov et l’Orchestre de l’Opéra de Massy sous celle de Constantin Rouits.

A l’occasion du bicentenaire d’Henri Vieuxtemps, il est invité à jouer son 5ème concerto pour violon et orchestre en Russie et en Équateur en 2020. France Musique l’a invité à plusieurs reprises pour des émissions en direct.

Avec le soutien de la société Tcherepnine (USA) il enregistre son 1er CD : Tcherepnine, Prokofiev, Chostakovitch avec le label Ad Vitam Records. Il joue Le “Genève”, violon historique du légendaire Lucien Durosoir, emporté avec lui pendant la 1ère Guerre Mondiale prêté gracieusement par l’Association des Musiciens entre Guerre et Paix.

 

Né en 1996, Ádám Szokolay commence sa formation musicale à l’École de musique Ferenc Farkas à l’âge de quatre ans. Il poursuit ensuite son cursus auprès de Tünde Aszalós avant d’entrer, en 2005 à l’école spéciale Franz  Liszt de Budapest. Il étudie alors avec Gyöngyi Keveházi, Gábor Eckhardt, et Dénes Várjon. Depuis 2018, il suit l’enseignement de Grigory Gruzman à la Franz Liszt Hochschule für Musik de Weimar. À 23 ans, Ádám Szokolay est lauréat de nombreuses compétitions internationales, telles que le concours international Chopin de la fondation György Ferenczy à Budapest ou le Concours international de piano de New York de la fondation Stecher & Horowitz. Ádám a été récompensé par prix commémoratif Sári Bíró et a bénéficié de la bourse Fischer Annie.

Mention honorable en 2016 au concours Jeunes artistes Yamaha, il vient de remporter brillamment le 1er Prix du Concours international Bartok de Budapest en 2019