Lundi 18 nov. Salle Cortot 20 h: Naaman Sluchin, Dana Ciocarlie, virtuoses et poètes

Naaman Sluchin, violon, Lauréat du Prix International Pro Musicis 2012.
Dana Ciocarlie, piano, Lauréate Pro Musicis 1995.
Hommage au Père Merlet fondateur de Pro Musicis.

Jean-Sébastien Bach Sonate en mi majeur pour violon et clavier obligé, 1er mouvement.

Ernest Chausson Poème Op. 25.

Camille Saint-Saëns Introduction et rondo-capriccioso Op. 28

Eugène Ysaye Sonate N°4 dédiée à Fritz Kreisler Op. 27

César Franck Sonate pour violon et piano dédiée à Eugène Ysaye

Né d’un père tromboniste à l’ensemble InterContemporain (EIC) et d’une mère altiste et musico-thérapeute, Naaman Sluchin a bénéficié d’une éducatioPrix International 2012n placée sous le sceau de l’éclectisme. A l’âge de huit ans, il entre au CNR de Boulogne-Billancourt dans la classe de Mme Le Dizès. Durant ces années d’études, il acquiert grâce à elle, de solides bases violonistiques et découvre la musique contemporaine. Il débute aussi l’étude du piano et obtient un 1er prix dans les deux disciplines ; puis en juin 2000, le 1er prix à l’unanimité avec Félicitations du Jury couronne quatre années d’études au CNSM de Paris au sein de la classe de B. Garlitsky. Désireux de s’ouvrir humainement et culturellement à d’autres influences, il part se perfectionner trois ans aux USA, à Bloomington chez M. Fried, ainsi que dans la Juilliard School dans la classe de D. Weilerstein où il obtient son Artist Diploma en juin 2003. Naaman Sluchin participe à de nombreuses master classes, lui donnant la chance de recevoir des conseils de grands maîtres, tels Z. Bron, S. Mintz, I. Perlman, et bien d’autres.

Bénéficiaire des bourses Lavoisier, octroyée par le Ministère de la Culture, mais aussi Fulbright et de la fondation Florence Gould, il remporte en janvier 2003 le 1er prix du Concours International de violon d’Ouralsk au Kazakhstan, où il a enregistré son premier CD et réalisé une tournée de concerts. Ses autres récompenses incluent entre autres, le Prix Spécial du Jury au Concours International Szigeti de Budapest.

Ses expériences en concert reflètent son goût pour la diversité et la nouveauté : parallèlement à des récitals en tant que chambriste et soliste (collaborant avec des artistes tels A. Quéffelec, O. Charlier, R. Pidoux), aux Etats-Unis, en Europe et en Israël, il a travaillé entre autres avec l’EIC (sous la direction de P. Boulez et D. Robertson), avec le New Julliard Ensemble, qui promeut la création musicale américaine, et également participé à nombreux projets interdisciplinaires (par exemple: musique et danse au Alice Tully Hall de New York).

A son retour des Etats-Unis, Naaman Sluchin a diversifié ses contacts et expériences auprès de nombreux partenaires musicaux, ce qui lui a permis de trouver maturité et identité musicale. Il est aujourd’hui un artiste accompli, grandement intégré et sollicité. Jonglant entre représentations solistes et chambristes, il a intégré le Quatuor DIOTIMA en juin 2005 et se produit au sein du Duo SLUCHIN avec sa soeur harpiste, notamment pendant les festivals d’EMUNA. Lauréat du Prix International Pro Musicis 2012,Naaman a récemment enregistré son premier DVD « L’Archer en Balade » , ainsi qu’un double CD, « Portées intemporelles » consacré aux Sonates et Partitas de J.S. Bach.

Formée aux sources de l’école roumaine de piano comme Dinu Lipatti, Clara Haskil et Radu Lupu, Dana Ciocarlie a également étudié à Paris auprès de Victoria Melki à l’Ecole Normale de Musique et a suivi le cycle de perfectionnement du Conservatoire National Supérieur de Musique dans les classes de Dominique Merlet et Georges Pludermacher. Douée d’un tempérament vif-argent où la générosité le dispute à l’engagement, Dana Ciocarlie possède un vaste répertoire, s’étendant de Jean-Sébastien Bach aux compositeurs d’aujourd’hui. Nombreux sont ceux qui lui ont dédié des œuvres tels Karol Beffa, Frédéric Verrières, Nicolas Bacri, Helena Winkelman, Laurent Mettraux et Dan Dediu, et elle est reconnue comme l’une des interprètes majeures de Horatiu Radulescu. Son expérience et son talent ont été récompensés par de nombreux prix lors de concours internationaux prestigieux : 2ème prix au Concours International Robert Schumann à Zwickau, Prix Spécial Sandor Vegh au Concours Geza Anda à Zurich, Prix International Pro Musicis, Young Concert Artist European Auditions à Leipzig, Concours Ferrucio Busoni en Italie.

Lauréate de plusieurs Fondations : Yvonne Lefébure, Nadia Boulanger, Gyorgy Cziffra, elle est aussi une interprète recherchée pour la musique de chambre. Parmi ses partenaires, on mentionnera les violonistes Gilles Apap, Radu Blidar, Nicolas Dautricourt, Laurent Korcia, Irina Muresanu, Jane Peters, Jean-Marc Phillips-Varjabédian, les altistes Gérard Caussé et Pierre Franck, les violoncellistes Alexander Kniazev, Sébastien van Kuijk et Raphaël Chrétien, les cornistes David Guerrier et Hervé Joulain, le Quintette à vent Le Concert Impromptu, le Quatuor Psophos. Ses multiples activités à travers le monde en récital ou en concert avec orchestre l’ont conduite aux Etats-Unis (Boston, New-York, Los Angeles), au Canada, à Hong-Kong, en Europe (Allemagne, Suisse, Espagne, Belgique, Luxembourg, Italie, Pays-Bas, Roumanie), en France : Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Radio-France, Auditorium du Louvre, Théâtre du Châtelet, Salle Pleyel, Salle Gaveau, Invalides, MIDEM de Cannes, Opéra de Lyon, et dans différents festivals : Chopin à Bagatelle, Berlioz de la Côte Saint-André, La Roque d’Anthéron et bien d’autres…

Ses deux enregistrements chez L’Empreinte Digitale de la dernière Sonate pour piano de Schubert et l’autre de la musique roumaine, Romania, lui ont valu des critiques élogieuses de la presse qui reconnaît en elle l’humilité des grands et n’hésite pas à la comparer par sa musicalité à Wilhelm Kempff et à Clara Haskil. Sur France Musique, où elle est régulièrement invitée, elle poursuit son cycle dédié aux œuvres de Robert Schumann dans l’émission L’atelier du musicien de Jean-Pierre Derrien qui l’invite depuis 2001.

Elle a enregistré de nombreux disques : Schubert (L’Empreinte digitale, 1997); « Romania », Constantinescu, Enescu, Bartok (L’Empreinte Digitale, 1999); « La langue maternelle », Bartok, Eötövos, Schubert (L’Empreinte digitale, 2005), Magnard et Lekeu avec Irina Muresanu (Ar Ré-Sé / Codaex, 2006); « Debussy en miroirs », Triton 2006; Dvorak dont son Quintette avec le Quatuor Psophos chez Ar Ré-Sé / Codaex, 2006, Mendelssohn, Intégrale de l’oeuvre pour violoncelle et piano avec Sébastien van Kuijk (Intrada / Codaex, 2008), « Bohémia » (Janacek, Suk, Martinu, Maratka) avec la violoniste Marianne Piketty (Integral / Classic 2010).

Dana Ciocarlie est Professeur à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot.

Soutenez-nous

Aidez Pro Musicis
Adhérez à Pro Musicis

Aidez-nous

Enfants de Bach: handicap et Youtube

    Commencées en octobre 2013, les classes « Enfants de Bach » pour enfants polyhandicapés ont été lancées par Pro Musicis et Delphine Bardin pianiste-concertiste, qui leur a donné ce nom.

    Détails