Lundi 2 avril: brillant Trio Karénine, Prix International 2011 !

Très grand succès le 2 avril du Trio Karénine, devant une Salle Cortot comble et enthousiaste, un ensemble magnifique formé par Anna Göckel, violon, Louis Rodde, violoncelle, et Paloma Kouider, piano.

Le programme musical était parfaitement équilibré et novateur avec les pièces suivantes:

W. A. MOZART Trio n° 6 en do majeur K. 548

G. FAURÉ Trio op. 120 en ré mineur

D. CHOSTAKOVITCH Trio nº 2 en mi mineur op. 67

En « bis », le Trio Karénine noius a régalés du 1er mouvement du Trio n° 1 de Mendelssohn. Une ovation a salué leur performance, qui ne recherchait aucun effet gratuit, toute entière au service d’une musicalilté hors pair. Une très belle soirée !

Le Trio Karénine donnera aussi 2 concerts de Partage à titre gracieux pour des enfants et adultes en situation de handicap, ou de souffrance morale ou physique

Le Trio Karénine, fondé en 2009 a choisi de porter le nom de l’héroïne du célèbre roman de Tolstoï pour l’espoir que celle-ci insuffle et l’élan vital qui l’habite.
Tous trois diplômés du CNSM de Paris ou de l’Ecole Normale Alfred Cortot, ils se perfectionnent chacun dans les classes d’artistes internationalement reconnus à Leipzig, Fiesole et Maastricht. Ils ont reçu le soutien et l’enseignement d’artistes majeurs, tels les membres du Quatuor Ysaÿe, dont ils continuent à recevoir les conseils au CRR de Paris, F. Rados, Jean-Claude Pennetier, R. Pidoux, H. Beyerle, C. Richter, A. Koujoumdjan, J. Meissl et G. Zitterbart. Lauréats à l’unanimité du Jury du « Prix International Pro Musicis » 2011, ils sont « Ensemble invité » à l’Académie « Musique à Flaine » en août 2011, (Quatuor avec piano de R. Schumann avec l’altiste M. da Silva) – ainsi qu’à l’ »Académie Musicale de Villecroze », au « Forum de Normandie », ainsi qu’à l’ »Académie internationale de musique Maurice Ravel », qui leur décerne le Prix des Rotary Club en septembre 2010.
Le Trio se produit à Paris (Maison de la Radio, Hôtel de Soubise, Fondation Singer-Polignac, Théâtre du Ranelagh, Cité des Arts, Cité internationale, Audito-rium Marcel Landowski, à Lille (salle du Nouveau Siècle), Angers, Ciboure (« Ravéliades »), La Charité-sur-Loire, La Roche-sur-Yon. Depuis 2010, le Trio est régulièrement invité à participer à des émissions radio telles le « Concert du Matin », « Les Invités d’Arièle », « Jeunes interprètes » de Gaëlle le Gallic.

En résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2010, le Trio a été invité pour la 1ère fois à l’ »European Chamber Music Academy » (ECMA) en octobre 2011. La Fondation Musique et Culture – sous l’égide de la Fondation de France – leur accorde son précieux soutien. On les retrouvera bientôt à l’Hôtel de Soubise dans la programmation « Jeunes Talents « , dans le triple concerto de Beethoven à l’oratoire du Louvre avec l’Ensemble parisien, et au Wigmore Hall à Londres, où ils feront leur début en 2013.

« Révélation classique de l’Adami 2008 » Paloma Kouider donne son 1er concert à 10 ans. A 13 ans, elle obtient le Diplôme d’Etudes Musicales et 1er Prix de perfectionnement de piano à l’unanimité avec les félicitations du Jury, puis intègre le cycle supérieur de musique de chambre du C.R.R. de Paris dans la classe de Paul Meyer et d’Eric Le Sage. En 2006, elle obtient le « Diplôme supérieur d’exécution » de l’Ecole Normale Cortot, classe de Sergueï Markarov. Parallèlement à ses études musicales, et ses rencontres avec des personnalités telles Ferenc Rados, Jean-Claude Pennetier, Michel Beroff, Claude Helffer, Anne Queffélec, Leslie Howard, elle poursuit ses études littéraires (Bac littéraire mention « Très bien », 1er Prix du Concours Général en musique) puis hypokhâgne et khâgne au Lycée Louis-le-Grand (2006-2009). Paloma est régulièrement invitée tant en soliste qu’avec orchestre : Angleterre, Allemagne, Suisse, Slovaquie, Kazakhstan, Russie, Japon. Invitée par les Festivals d’Aix-en-Provence, Radio France et Montpellier, Pablo Casals, Polignac, Jeunes talents, Menton, Piano folies du Touquet ou celui du Château du Grand Jardin, elle se produit éga-lement dans les salles Cortot et Gaveau, la grande salle de l’Unesco et l’Hôtel Soubise à Paris, le Théâtre de la Criée à Marseille, ainsi que la salle Pasteur du Corum de Montpellier. Elle est régulièrement invitée sur le plateau de France Musique, France Culture et France Inter. Paloma est Lauréate de la Fondation Banque Populaire de 2007 à 2010. Son premier enregistrement (Lyrinx N°271), consacré à Beethoven et Liszt, paru en 2010, a reçu 5 Diapasons et 4 étoiles Classica.

Anna Göckel, violoniste. Depuis son 1er concert à 8 ans, Anna s’est produite en de nombreux festi-vals comme « Musique sacrée à Marseille » , « les floraisons musicales », « Musique au temple » à Sanary-sur-Mer, « Festival des Abbayes », « Festival Jeunes Talents », « Festival des nuits romantiques » et dans des salles prestigieuses : théâtre National de la Criée à Marseille, Salle des siècles à Lille, Victoria Hall à Genève, Théâtre des Champs-Élysées, salle Pleyel, ainsi qu’à plusieurs reprises en soliste avec l’orchestre Musique en Seine, direction de C. Rouits. Après ses débuts dans la classe de Maïté Douet au Conservatoire de Marseille, elle obtient à 12 ans trois 1er Prix, de violon, de musique de chambre et de formation musicale. Après s’être perfectionnée auprès d’Y. Desmond, L. Korcia et R. Muller, admise à 14 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP), elle y obtient un Master d’interprète. Elle y a étudié l’analyse musicale avec A. Nollier et C. Abro-mont, le piano avec J.B. Dureau, l’art dramatique avec A. Barthélémy, la danse baroque avec I. Gringer. Elle apprend la direction d’orchestre avec Claire Levacher et dirige régulièrement en 2008/2009 l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire (OLC). Anna a participé à l’International Music Academy Switzerland (IMAS) (2009, 2010) dirigée par Seiji Osawa. Elue académiste à l’orchestre Philharmonique de Radio-France puis à l’orchestre de Paris (2010/2011), elle a également écrit en 2010 un spectacle avec Violaine Darmon « Epopoiia, les arts chantés dans la nuit. » Elle a créé avec la troupe Chantecler le « festival Evoé », pour lancer des ponts entre musique, théâtre et littérature.

Louis Rodde, violoncelliste, se forme auprès de Ph. Bary et Philippe Muller puis étudie au Conservatoire de Paris dans la classe de Roland Pidoux.. Il se perfectionne actuellement auprès de Peter Bruns à la Hochschule de Leipzig. Il a suivi les master classes avec Emmanuelle Bertrand, Hélene Dautry, Janos Starker, Tsuyoshi Tsutsumi, etc.. Nommé « Révélation classique » de l’Adami et Lauréat de la Fondation Cziffra en 2011, il est également Lauréat des concours d’Epernay (1er Prix) et Flame (2ème Prix). Louis a donné des concerts en Europe (France, Italie, Slovénie, Bulgarie, Grande-Bretagne, Espagne, Autriche, Pays-Bas, Allemagne, Pologne…), dans des salles telles que le Nou-veau Siècle à Lille, Musikverein de Vienne, Palacio de Musica de Santander, Théâtre du Ranelagh, Cité de la Musique, Salle Molière à Lyon ou Bulgaria Hall de Sofia, en solo avec orchestre (« Ashford Festival of Arts », Festival FLAME à Salzburg): concertos de Haydn, Saint-Saëns et Dvorak, en chambriste entre autres dans l’Encuentro de Musica de Santander, l’académie internationale de Villecroze, Musikforum Trenta du Wiener Philharmoniker, Festival de La Roque d’Anthéron, etc.). Il est violoncelle solo de l’orchestre de l’Académie de Santander sous la direction de Vladimir Ashkenazy en 2008, membre du Gustav Mahler Jugendorchester en 2008 et 2009. Il intègre en 2010 l’académie du Concertgebouw d’Amsterdam. En 2011-2012, Louis se produit pour la saison musicale de l’Épau, la programmation « Jeunes Talents », Salle Cortot, au sein de l’ensemble « Le Concert Idéal » ou encore en soliste avec l’orchestre l’Ensemble Parisien dans le Triple Concerto de Beethoven. Il est Lauréat du DAAD (Deutscher Akademischer Austausch Dienst) pour l’année 2011-2012.

Aidez-nous

Enfants de Bach: handicap et Youtube

    Commencées en octobre 2013, les classes « Enfants de Bach » pour enfants polyhandicapés ont été lancées par Pro Musicis et Delphine Bardin pianiste-concertiste, qui leur a donné ce nom.

    Détails