Sébastien van Kuijk et Dana Ciocarlie: une ovation Salle Cortot

En duo avec l’illustre pianiste Dana Ciocarlie, Lauréate Pro Musicis, Sébastien van Kuijk nous a offert un programme magnifique, salué par une ovation de la Salle Cortot: deux virtuoses d’une musicalité exquise, à la hauteur des plus grands. Avec en « bis » un mouvement d’une sonate de Richard Strauss qui a enchanté le public, déjà enthousiate. Le programme:

Jean-Sébastien Bach
Suite pour violoncelle seul n°2 BWV 1008

Ludwig van Beethoven
Sonate pour violoncelle et piano n°3 op. 69

Johannes Brahms
Sonate n°1 pour violoncelle et piano op. 38

Sébastien van Kuijk a étudié le violoncelle avec Erwan Fauré à la Schola Cantorum de Paris. Au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris il obtient deux 1er Prix de violoncelle et de musique de chambre (classes de Jean-Marie Gamard, Christian Ivaldi, Alain Meunier et Jean Mouillère).
Il suit ensuite les cours de perfectionnement à la Hochschule de Cologne.

Dès 1999, il remporte le 3ème prix du « Concours International de Jeunes Concertistes » de Douai, puis l’année suivante le 2ème Grand Prix et le prix spécial Gustav Mahler au Concours International « Printemps de Prague 2000 ». En 2001 il est lauréat du Forum Musical de Normandie ainsi que du Concours Avant-scènes, organisé conjointement par le CNSMDP et la Cité de la musique à Paris.

La même année il est Lauréat du 7ème Concours Rostropovitch avec le Prix du Meilleur Espoir offert par la SACEM.
En septembre 2004 il remporte le 5ème Prix du concours international Pablo Casals à Kronberg/Francfort (Allemagne).

Lauréat du Mécénat Musical Société Générale, du SYLFF de la Tokyo Foundation, du Groupe Banques Populaires et de la Fondation Meyer, celle-ci lui permet d’enregistrer un CD Crumb / Brahms / Prokofiev. Outre les 2ème sonates de Brahms et de Mendelssohn avec Geoffroy Couteau au piano, ce disque propose la Sonate-Fantaisie pour violoncelle seul d’Aram Katchaturian et, en création mondiale, la sonate pour violoncelle seul de Karol Beffa. En octobre 2004, il se fait remarquer par son interprétation avec l’orchestre des Concerts Lamoureux du concerto pour violoncelle de Boris Tchaïkovski (1925 – 1996), créé par Rostropovitch à Moscou en 1964; Nicolas Bacri lui dédicace en 2004 sa Symphonie concertante pour violoncelle et orchestre et Thierry Escaich le consulte pour son œuvre pour violoncelle. Il travaille avec Henri Dutilleux ses Trois strophes sur le nom de Sacher. Il s’est produit en soliste, avec, entre autres, l’Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine, le Philharmonique de Chambre de Bohème, le Bohuslav Martinu Philharmonic, l’Orchestre de la Radio Nationale de Bulgarie à Sofia, l’Orchestre symphonique de la Radio de Francfort, l’Ensemble Orchestral de Paris et l’Orchestre des Concerts Lamoureux. Il joue en récital à la Salle Gaveau, à l’Auditorium du Louvre, à Radio France, à la Cité de la Musique, au musée d’Orsay, à la Salle Cortot, à l’Archipel, à l’Arsenal de Metz, au Rudolfinum de Prague, à Rostock en Allemagne et en Italie.

Il est régulièrement invité aux Musicales de Mortagne, au Festival Européen des Jeunes Talents, au Festival de Pâques et Festival Estival de Deauville, aux Festivals de Saint-Cosme, d’Entrecasteaux, de Cordes-sur-Ciel, de l’Epau, aux Serres d’Auteuil et se produit avec des partenaires tels que Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou, Dana Ciocarlie, Geoffroy Couteau, Jérôme Ducros, Augustin Dumay, Florent Héau, Gary Hoffman, Marie-Josèphe Jude, Paul Meyer, Alexandre Tharaud, Cédric Tiberghien, …

Sélectionné par l’AFAA pour représenter les « French Colors » en Asie il se produit à Hong Kong et Bangkok. En août 2007, les Holland Music Sessions l’invitent à faire partie du programme « New Masters on Tour » pour la saison 2008-2009. Cela lui a permis de se produire au Concertgebouw d’Amsterdam, à La Haye, à Bergen, etc. Il est également invité au festival Menuhin à Gstaad (Suisse) en février 2008 et au Théâtre des Champs-Élysées en soliste accompagné par l’Ensemble Orchestral de Paris. Un disque des œuvres pour violoncelle et piano de Mendelssohn avec la pianiste Dana Ciocarlie est sorti début Mai 2009 chez le label INTRADA.

Formée aux sources de l’école roumaine de piano comme Dinu Lipatti, Clara Haskil et Radu Lupu, Dana Ciocarlie a également étudié à Paris auprès de Victoria Melki à l’Ecole Normale de Musique et a suivi le cycle de perfectionnement du Conservatoire National Supérieur de Musique dans les classes de Dominique Merlet et Georges Pludermacher. Douée d’un tempérament vif-argent où la générosité le dispute à l’engagement, Dana Ciocarlie possède un vaste répertoire, s’étendant de Jean-Sébastien Bach aux compositeurs d’aujourd’hui. Nombreux sont ceux qui lui ont dédié des œuvres tels Karol Beffa, Frédéric Verrières, Nicolas Bacri, Helena Winkelman, Laurent Mettraux et Dan Dediu, et elle est reconnue comme l’une des interprètes majeures de Horatiu Radulescu. Son expérience et son talent ont été récompensés par de nombreux prix lors de concours internationaux prestigieux : 2ème prix au Concours International Robert Schumann à Zwickau, Prix Spécial Sandor Vegh au Concours Geza Anda à Zurich, Prix International Pro Musicis, Young Concert Artist European Auditions à Leipzig, Concours Ferrucio Busoni en Italie.

Lauréate de plusieurs Fondations : Yvonne Lefébure, Nadia Boulanger, Gyorgy Cziffra, elle est aussi une interprète recherchée pour la musique de chambre. Parmi ses partenaires, on mentionnera les violonistes Naaman Sluchin, Radu Blidar, Nicolas Dautricourt, Laurent Korcia, Irina Muresanu, Jane Peters, Jean-Marc Phillips-Varjabédian, les altistes Gérard Caussé et Pierre Franck, les violoncellistes Alexander Kniazev, Sébastien van Kuijk et Raphaël Chrétien, les cornistes David Guerrier et Hervé Joulain, le Quintette à vent Le Concert Impromptu, le Quatuor Psophos. Ses multiples activités à travers le monde en récital ou en concert avec orchestre l’ont conduite aux Etats-Unis (Boston, New York, Los Angeles), au Canada, à Hong-Kong, en Europe dont en France: Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Radio-France, Auditorium du Louvre, Théâtre du Châtelet, Salle Pleyel, Salle Gaveau, Invalides, MIDEM de Cannes, Opéra de Lyon, et dans différents festivals : Chopin à Bagatelle, Berlioz de la Côte Saint-André, La Roque d’Anthéron et bien d’autres…

Ses deux enregistrements chez L’Empreinte Digitale de la dernière Sonate pour piano de Schubert et l’autre de la musique roumaine, Romania, lui ont valu des critiques élogieuses de la presse qui reconnaît en elle l’humilité des grands et n’hésite pas à la comparer par sa musicalité à Wilhelm Kempff et à Clara Haskil. Sur France Musique, où elle est régulièrement invitée, elle poursuit son cycle dédié aux œuvres de Robert Schumann dans l’émission L’atelier du musicien de Jean-Pierre Derrien qui l’invite depuis 2001.

Elle a enregistré plusieurs CD : Schubert en 1997, « Romania », 1999, Constantinescu, Enescu, Bartok , »La langue maternelle », Bartok, Eötövos; chez Ar Ré-Sé, Magnard et Lekeu avec Irina Muresanu, et « Debussy en miroirs », Triton 2006; avec Codaex, 2008, Dvorak son Quintette avec le Quatuor Psophos, Mendelssohn, Intégrale de l’oeuvre pour violoncelle et piano avec Sébastien van Kuijk (Intrada ), »Bohémia » (Janacek, Suk, Martinu, Maratka) avec la violoniste Marianne Piketty (Integral / Classic 2010). Dana Ciocarlie est Professeur à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot.

Aidez-nous

Enfants de Bach: handicap et Youtube

    Commencées en octobre 2013, les classes « Enfants de Bach » pour enfants polyhandicapés ont été lancées par Pro Musicis et Delphine Bardin pianiste-concertiste, qui leur a donné ce nom.

    Détails