Le Trio Karénine Salle Cortot lundi 15 mars 2021, à 19 h : jusqu’au 30 mars un concert inoubliable !

Nous aurons rarement vécu un événement aussi chargé d’émotion, d’intensité et de musicalité. Dans les circonstances actuelles, face à une Salle Cortot hélas sans spectateurs, nos musiciens se sont pris au jeu. Le Trio Karénine a montré une fougue, un engagement, un sens de la poésie classique ou romantique qui le classent parmi les tout premiers de notre temps.
Quelle soirée ! Du trio tzigane n° 39 de Haydn avec son éblouissant rondo à la hongroise , en passant par la mystérieuse Kammersonate de H.W. Henze au monumental trio Op 65 de Dvorak, tout fut une fête impressionnante d’unité, de projection, de force expressive des trois artistes Paloma Kouider, Charlotte Julliard et Louis Rodde. Le Trio Karénine : ne pas manquer leur dernier CD ” La nuit transfigurée” autour de la transcription du chef d’oeuvre de Schoenberg. Ne les manquer en aucun cas s’ils se présentent en concert !

PROGRAMME MUSICAL du 15 mars 2021  

Joseph Haydn : trio en sol majeur Hob. 15/25 
I. Andante  II. Poco adagio, cantabile  III. Rondo a l’Ongarese : Presto 
 
Hans Werner Henze (1926-2012) : Kammersonate – sonate de chambre
I. Allegro assai II. Dolce, con tenerezza, III. Lento
 
Anton Dvorak : Trio avec piano n° 3 en fa mineur op.65 (35’)
I. Allegro ma non troppo   II. Allegretto grazioso  III. Poco Adagio IV. Allegro con brio 

 

PROGRAMME MUSICAL du 15 mars 2021 en direct à 19 h sur www.recithallcom et en différé jusqu’au 30 mars 2021 !

Joseph HAYDN : trio en sol majeur Hob. 15/25 
I Andante II Poco adagio, cantabile III Rondo a l’Ongarese : Presto 

Hans Werner HENZE (1926-2012) : Kammersonate – sonate de chambre
I Allegro assai II Dolce, con tenerezza, III Lento

Anton DVORAK : Trio avec piano n° 3 en fa mineur op.65 (35’)
I Allegro ma non troppo II Allegretto grazioso III Poco Adagio IV Allegro con brio 

TRIO KARENINE  (photo Lyodoh Kaneko)

Paloma Kouider, piano, Charlotte Juillard, violon, Louis Rodde, violoncelle

Le Trio Karénine est fondé à Paris en 2009 sous l’impulsion de trois jeunes musiciens et amis. En référence à la fougue et à l’élan vital qui la caractérisent, ils ont choisi de porter le nom de la célèbre héroïne de Tolstoï, Anna Karénine.

Poursuivant son ascension depuis ses débuts il y a maintenant plus de dix ans, l’ensemble se produit désormais sur les scènes les plus prestigieuses : Frick Collection de New-York, Concertgebouw d’Amsterdam, Konzerthaus de Berlin ou Philharmonie de Paris. 

Très rapidement après leur rencontre, les trois musiciens intègrent la classe du Quatuor Ysaÿe au CRR de Paris. Une formation qui leur donne le goût de l’homogénéité du son commun, comme le cultivent les quatuors à cordes. Leur soif d’exigence et leur recherche stylistique les conduira par la suite sur les chemins d’autres grands musiciens : Menahem Pressler, Alfred Brendel, Hatto Beyerle, Ferenc Rados, Jean-Claude Pennetier, Johannes Meissl, Avedis Kouyoumdjian ainsi que les membres du Trio Wanderer, qui les guideront et nourriront leurs sensibilités de chambristes.

Ils ont la chance d’enseigner la musique de chambre au Royal Northern College of Music de Manchester depuis la saison 2019/2020. 

Après un premier prix au concours Charles Hennen aux Pays-Bas, le Prix international Pro Musicis et celui de la Fondation Oulmont, le trio remporte en 2013 le prestigieux concours international de l’ARD à Munich, un prix qui révèle le jeune ensemble au public international et marque un tournant dans sa carrière. 

Déjà habitué des scènes françaises (Pleyel, Auditorium du Louvre…), le trio investit alors les salles de concerts à l’étranger (Wigmore Hall de Londres, Salle Bourgie de Montréal, Herkulessaal et Prinzregententheater à Münich, Leiszhalle de Hambourg, Auditorium de la Cité Interdite de Pékin) et fait ses débuts dans de prestigieux festivals (la Roque d’Anthéron, les Rencontres Musicales d’Evian, les Folles Journées de Nantes, Tokyo et Varsovie, les Flâneries Musicales de Reims, le Festival Chopin à Nohant…). La chaîne de télévision Arte invite également les trois musiciens à se produire dans sa série « Stars von Morgen » présentée par Rolando Villazon.

Heureux de collaborer avec d’autres artistes, le trio se produit avec Adrien La Marca, Marie Chilemme, Hélène Clément, Alena Baeva, Raphaël Sévère… notamment au sein des Festspiele Mecklenburg-Vorpommern (Allemagne) qui lui décerne le Nordmetall-Ensemble Preis 2015 pour son interprétation de la Truite de Schubert, aux côtés de Krzysztof Chorzelski (Belcea Quartet) et Laurène Durantel.

Très impliqué dans le discours musical contemporain, le Trio Karénine est le dédicataire des Allées Sombres de Benoît Menut. En 2020 le trio créé une œuvre de Franck Krawczyk au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris dans le cadre de la Belle Saison, ainsi qu’un trio du clarinettiste Raphaël Sévère.

Le Trio Karénine enregistre pour le label Mirare les trios de Schumann (2016), fait redécouvrir le trio de Germaine Tailleferre aux côtés de  Ravel et Fauré (2018) et grave un disque de musique de l’Est (2019), tous ayant reçu les meilleures critiques de la presse internationale (5 diapasons, 5 étoiles Classica, Gramophone Magazine, nomination au Preis der Deutschen Schallplattenkritik…). Son nouvel opus est un album de transcriptions d’oeuvres de Schönberg, Liszt et Schumann.

La violoniste Charlotte Juillard rejoint la pianiste Paloma Kouider et le violoncelliste Louis Rodde début 2021 pour poursuivre cette aventure.

Le Trio Karénine a reçu le soutien généreux de l’Académie de Villecroze, de la Fondation Culture et Musique sous l’égide de la Fondation de France, de la Fondation Banque Populaire ainsi que de la Fondation « Musique et Vin au Clos Vougeot ». L’ ADAMI  est également un des plus fidèles soutien de l’ensemble