Delphine Bardin, Lauréate Pro Musicis et co-animatrice des classes “enfants de Bach” avec Adriana Paes, témoigne:

“La toute première fois que j’ai eu le privilège de jouer pour des enfants en situation de handicap, lors de mon premier concert de partage à Pro Musicis, j’ai été bouleversée par l’intensité de leur écoute. J’avais le sentiment qu’ici la musique était un besoin, vital, car leur écoute révélait une soif d’écouter que bien des publics pourraient leur envier!
Cette première séance, inoubliable, j’en retrouve l’écho à chaque séance partagée avec les Enfants de Bach.
Leurs improvisations, leurs réflexions sur la musique qu’on leur fait entendre, sont toutes imprégnées de ce même besoin urgent de dire et d’écouter, qui avec Adriana, nous émeut chaque fois.
J’ai l’impression d’être à la source de la création même, grâce à ces enfants: la création qui est simplement joie de créer, sans autre ambition, et aussi la création, jaillissement de colère, d’amour ou de nostalgie, la création fenêtre ouverte. 
 Leur lien si naturel avec l’art, leur fraîcheur, leur imagination sans limite et leur don de la transmettre (leur façon de s’emparer du piano!) en font de vrais artistes, capables de nous faire rêver et de réveiller en nous ce qu’il y a de meilleur: l’écoute, la disponibilité, le respect, et l’admiration.”

La terre vue de la lune par une Enfant de Bach   L’Improvisation est d’Héloïse sur la peinture de Gabriel.